On vous révèle LA raison principale qui motive les gens de la Mauricie à privilégier les produits de la Mauricie et on en profite pour vous annoncer les 2 gagnants, d’une expérience culinaire personnalisée d’une valeur de 500$!

D’abord, merci!

Quand nous avons constaté le nombre de personnes qui ont participé au concours estival 2022 du Miam Mauricie, et qui ont pris le temps de nous dire pourquoi ils privilégient des produits de la Mauricie, nous étions tellement heureux! Vos réponses nous ont permis de connaître vos motivations à acheter des produits locaux. Parmi tous les gens qui ont participé, deux personnes ont gagné une expérience culinaire personnalisée, d’une valeur de 500 $.

Les gagnantes pourront choisir parmi ces restaurants, où elles iront déguster des plats cuisinés avec des produits de la Mauricie : L’Érabrière, Le Lutin Marmiton, Le Chenapan, La Bezotte, la Microbrasserie La Nouvelle-France, la Microbrasserie À la Fût, Le Bette et Le Baluchon.

Après avoir reçu des milliers de réponses, nous pouvons affirmer que 46% des répondants privilégient des produits de la Mauricie pour la fraîcheur et le goût, 20% achètent des producteurs locaux par souci environnemental et par fierté, et finalement 14% le font pour l’économie locale.

Ensuite, merci encore!

À ces quatre personnalités connues et impliquées dans leur milieu qui ont accepté de devenir ambassadeurs Miam Mauricie.

Joëlle Carle, cofondatrice de La Brouette, agriculture urbaine et écocitoyenneté, une femme qui se fait un devoir de développer et de promouvoir l’agriculture urbaine et un mode de vie écoresponsable. Grâce à ses articles de blogue, nous avons découvert des trucs et astuces pour réduire le gaspillage alimentaire. Je n’ai jamais eu le pouce vert, mais grâce à elle, j’ai développé l’envie de faire un jardin et de cultiver davantage de légumes à la maison. J’ai même appris la technique des trois sœurs, ou comment cultiver selon les techniques amérindiennes.

Alain Dumas, économiste et formateur, qui expose toujours des données justes, nous a démontré l’importance énorme de l’achat local sur notre économie. Grossièrement, sans que ça devienne compliqué pour une non-initiée comme moi, j’ai appris que dans la grande majorité du temps, les produits locaux ne coûtent pas plus cher. Saviez-vous que 100 $ dépensés en achat d’aliments locaux pourraient générer jusqu’à 250 $ supplémentaires dans l’économie locale?

Cet été, Fabiola Toupin, artiste reconnue, animatrice et copropriétaire de l’érablière Les Boisées d’Amélie, nous a fait voyager à travers la Mauricie. Dans ses textes, nous avons croqué dans des maïs frais et nous avons découvert des productrices dévouées et fières de leurs produits. Nous n’aurions pas pu trouver une ambassadrice plus fière de sa région que Fabiola.

Fabiola Toupin et Lana Jobin, co-fondatrice de la coopérative À Contre-Courant et propriétaire des Cultures AlTerreNatives.

Et finalement Samy Benabed, chef à l’Auberge Saint-Mathieu du Lac. Pendant la saison où il est très occupé à imaginer, créer et cuisiner des mets savoureux, à partir du plus grand nombre d’aliments locaux possible, il nous a complètement sortis des sentiers battus. Jamais je n’aurais pensé servir une limonade au vinaigrier, encore moins cuisiner des fraises vertes. Amateurs de champignons forestiers, cliquez sur l’image pour obtenir la recette du risotto de Samy.

Certes l’été vient de se terminer, mais l’équipe du Miam Mauricie ne prend pas de vacances! Nous allons continuer à vous alimenter de trucs et d’astuces afin que de plus en plus de gens achètent les succulents produits de la Mauricie. Soyons fiers de nos producteurs et productrices agricoles, de nos artisans gourmands! Investissons dans notre économie! Privilégions nos produits d’ici et devenons de plus en plus indépendants et conscients de ce que nous mangeons réellement. Maintenant que la saison des marchés publics et des kiosques à la ferme est pratiquement terminée, il ne reste qu’à nous approvisionner chez nos épiciers et détaillants et surtout, leur demander de proposer davantage de produits de la Mauricie sur les tablettes.

Émilie Bolduc

Partager sur :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ces articles pourraient vous intéresser

22 septembre 2022

Des desserts aux champignons? Découvrez où manger les meilleurs en Mauricie! En prime, une recette de risotto! Miam! Miam!

21 septembre 2022

J’ai sorti la mijoteuse sur mon comptoir, elle frémit déjà à l’idée d’offrir son bouilli d’automne, si réconfortant, entre petites fèves, quartiers de choux, pommes de terre, carottes et rôti de palette qui fondra dans la bouche.

19 septembre 2022

Découvrez les trois raisons qui expliquent pourquoi on devrait tous privilégier l'achat local.

18 août 2022

L’autonomie alimentaire exige un savoir-faire agricole au niveau local. Pour se maintenir et se développer, ce savoir-faire a besoin d’une économie locale dynamique, et donc du soutien actif des consommateurs locaux.

18 août 2022

Je crois qu’être solidaire, c’est entre autres prendre le temps d’acheter local. Des études ont prouvé qu’à produit égal, acheter local n’est pas plus cher, sans compter l’impact écologique positif.

15 août 2022

Découvrez comment cuisiner avec des restes alimentaires et pourquoi réduire le gaspillage.

15 juillet 2022

La Mauricie est un immense jardin à ciel ouvert, ou les vallons sont recouverts de cultures de toute sorte.

15 juillet 2022

Vous vous demandez peut-être quelles sont les retombées économiques réelles lorsque vous achetez vos produits en Mauricie? Considérant que l’alimentation représente...

15 juillet 2022

Présentement à l’Auberge, j’utilise le jus de fraises immatures comme substitut au jus de citron. Une alternative locale pour remplacer un fruit qui doit parcourir des milliers de kilomètres pour arriver à nos tables.

15 juillet 2022

Vous vous demandez pourquoi les aliments qui viennent de loin sont moins goûteux que ceux de notre potager ou de la ferme?